Bloc-notes

 

 Année 2011

Bloc-notes

Extraits de messages reçus par le site au fil des jours   

( en commencant par les derniers reçus )   

 

12 mai, DIXIE FISH
Merci pour l'inscription et l'accueil ; alors comme ça tu veux tout savoir sur l'origine du nouveau nom que j'ai donné a mon Fantasia....
Bon attention j'y vais .. tu l'auras voulu... c'est simple comme bonjour... Donc comme chacun le sait... DIXIE  est un surnom américain qui vient de la Louisiane et qui désigne le sud des Etats-Unis (Dixieland) plus précisement les 13 Etats sudistes ... dont les soldats entre autres furent appelés les "rebels" pendant la guerre de sécession (qui a cessé, ça c'est sûr..voir sur Wkipedia, encyclopéie pour tout savoir sur tout...).
On alors premier point... ici aussi je suis dans le sud.....élémentaire mon cher Watson.....donc va pour Dixie  ....et fish c'est un poisson donc pour un bateau ça peut le faire ... logique... bon mais c'est pas tout, je navigue souvent avec mon grand drapeau " dixie ou rebel ou sudiste", appellation au choix pour un même pavillon '"flag " en anglais) en prou de mon bateau.....tout ça pour vous dire que je suis musicien guitariste et chanteur de musique country et rockabilly,swing, boogie... enfin tout ce qui est musique américaine et anglo-saxonne.....et que ! mon dernier groupe "band " s'appellait "rebel railroad"... .et que  ! je vais bientôt reprendre la musique en groupe après 3 ans de stand by... et... que ! ... que de et que !!!. - oh surprise - ce nouveau groupe va s'appeller "Dixie Railroad"... en français "Chemin de fer du sud" ....autrement dit pour la région Provence-Méditerranée......"le train des pignes"....Nice-Digne qui est toujours en service...
mais alors me diras-tu, que vient faire le train là-dedans .....alors ça, c'est une bonne question......et bien, tout simplement, parce que je suis fan de trains, les grands et les miniatures , je suis collectionneur et modéliste et je m'intéresse précisément à certains styles de trains... de gares... d'infrastructure... de viaducs... enfin tout ce qui touche aux trains... Tu vois, je te l'avais dit, c'est simple comme bonjour... mais c'est pas fini ; comme sur Youtube j'ai découvert un autre groupe de rock qui s'appellait "the railroad rebels" et que leur musique était plutot hard et minable à mon goût ... c'est donc pour cela que j'ai décidé de mettre Dixie à la place de rRebel tout en gardant Railroad.... pour les trains... et si tu as 5 min à perdre, tu vas voir sur Youtube, tu tapes Mrpatboy83'channel....ou Rebel Railroad and Pat Boy et tu devrais avoir une video à Hyères en 2004...
Et bien voila en abrégé pourquoi mon Fantasia s'appelle Dixie Fish....j'espère que je me suis bien expliqué....
J'attends encore un peu quelques aménagements en cours avant d'envoyer les photos et les idées de "brico monsieur"  et une nouvelle déco extérieure avec appellation Sunway 27... sloop.
Bien cordialement.
A très bientôt.
Patrick Boyer

8 avril, ROUD AVEL   

 Je vous envoie ci-joint une autre photo du marsouin du grevelingermeer qui a décidé de nous accompagner dans toutes nos sorties et une passagère clandestine qui s'invite à l'heure du repas.
 Je vous mets également les photos de mes "pianos" de drisses.
 
Ayant entretenu mes winches de drisse dernièrement et ayant eu du mal à trouver des explications suffisamment concrètes à ce sujet, je vous propose également un petit reportage pratique.
 
J'ai racheté mon Fantasia à une personne qui ne savait visiblement pas que des winches s'entretiennent. Il a fait remplacé les winches d'écoute par des self tailings neufs car "ils ne fonctionnaient plus" et signalait que ceux de drisses avaient aussi des problèmes.
 
Pourtant l'entretien de ces winches est très facile pour autant qu'on sache où l'on va.
 

 NDLR : pour les winches, voir sur le  site : entretiens/aménagements, page "Roud Avel"   

  25 mars, PEN KALLED III 

 Sujet moteur, voici quelque précisions financières et techniques  que tu peux diffuser :     

     - j'ai remplacé mon Yanmar 1 GM d'origine par un Yanmar 2 YM 15 neuf de 14 ch avec inverseur KM2-P-2.21. J'ai replacé l'arbre de 22 mm par un 25 mm avec hélice tripale (sur recommandation des Rochelais)
     - coût total de la facture du mécanicien : 9 580 € dont 6 640 € pour le moteur/inverseur,793 € pour l'arbre et l'hélice,1425 € de main d'œuvre ; le solde correspond aux petites fournitures et travaux annexes. En commandant le moteur au salon nautique, j'ai pu bénéficier d'un remise de 15% sur le prix catalogue.
     - j'ai choisi un Yanmar pour la facilité de montage car il s'adaptait sans modification au bâti du 1 GM, ce qui n'était pas le cas d'un Lombardini de 20ch qui m'était proposé à un prix similaire.
     - j'avais fait établir 3 devis. 2 étaient voisins, le troisième établi par le concessionnaire Jeanneau de La Trinité 30 % plus cher !!!
     - j'ai revendu par Internet (site Leboncoin) sans difficultés mon ancien 1 GM pour 1 500 € ce qui allège agréablement la note.
    Je ne pense pas gagner en vitesse puisque je n'ai pas modifié la coque (certains ont ajouté une jupe) mais j'espère plus de confort et de sécurité dans les zones à forts courants. Cette année, la croisière APTM de juin passe le raz de sein pour aller en rade de Brest puis jusqu'à Châteaulin. 15 jours de navigation.
        Si quelques Fantasiamis envisagent la même opération, ils pe
uvent me joindre par mail ou par téléphone. Je t'enverrai en avril des photos du nouveau montage. 
   

28 fev, ROUD AVEL

Bonjour, 

 Roud Avel signifie "rose des vents" en breton (normalement, car le dictionnaire utilisé ne semble pas convenir à tous ;-) ).

J'ai acheté ce voilier en septembre 2010 à une personne l'ayant possédé un an et n'y connaissant rien en navigation ; il n'a jamais sorti le bateau du port. Le précédent proptiétaire semble lui avoir été plus actif. 

 Des modifications que j'ai trouvées par rapport aux plans et inventaires originaux: 

- renforcement de la fixation étai-étrave par ajout d'une plaque innox sur l'étrave et reprise de la tension de l'étai 

 - changement des winches d'écoute

 - renvois de la drisse de ris au cockpit 

 - nstallation d'une deuxième batterie (servitude) le long de l'arbre d'hélice sous la couchette arrière 

 - remplacement du vaigrage intérieur par de la "moquette" 

 - installation de plaque de teck dans le cockpit 

 - une série de cablages électriques pour accessoires 

 Depuis que je l'ai, je n'ai pas encore modifié grand chose à ce bateau qui se suffit à lui-même: 

 - surtout changer des cablages sous-dimensionnés 

 - changer des vannes grippées

 - renvois de la balancine au cockpit 

 - faire nettoyer le foc 

 - changer la batterie 

 - installer des interupteurs dans le w-c permettant d'éteindre les répétiteurs de cockpit indépendamment de manière à n'utiliser que ceux qui sont nécessaires.

Dans les projets je dois encore :

 - installer une vanne d'arrêt de diesel à la sortie du réservoir étonamment en circuit direct

 Quel magnifique voilier en tout cas !

J'ai eu l'occasion de naviguer depuis petit sur un Cognac puis un Westerly Merlin avec lequel j'ai eu l'occasion de faire de longs voyages (14 mois en Méditérannée, 2 mois en Baltique, 2 mois en Angleterre), un Contest 32 avec lequel mon père est parti naviguer 5 ans (voir
http://www.aquarellia.com ) et finalement un Gibsea 262.

J'ai ensuite cherché un premier voilier comme propriétaire et après de longues recherches je suis tombé sur deux Fantasia : un quillard et un biquille.  

 Une recherche sur le net m'a rapidement dirigé vers votre site que j'ai utilisé comme check-list de l'état des deux bateau (l'expertise nautique n'étant pas commune en Belgique, ils réclament plus de 10% de la valeur du bateau pour une simple visite de constatation visuelle) et le quillard l'a remporté.

Je ne tatrderai pas a m'inscrire sur le Forum vu les nombreuses questions que j'ai, entre autres sur le fameux 1GM d'origine !

Vous trouverez une vidéo de Roud Avel en navigation sur: 

 http://www.youtube.com/watch?v=oTgz3ZApmk4 

 et je vous joins quelques photos.  

 Un grand merci pour votre magnifique site en tout cas, quelle mine d'information

26 fev, CARTAHU

 

 

 Aujourd'hui, transformation du Fantasia en une terrible usine à gaz, pardon, à eau et à electricité.

 La grosse pompe de cale est montée avec un tuyau qui fait un parcours bizarre autour du réservoir à fuel qui est très mal fixé en haut , bizarre et à revoir. J'ai changé le passe coque plastique qui commencait à etre un peu fendillé. La pompe de cale moteur est en place.  Reste à cabler tout çà vers les disjoncteurs , j'ai trouvé d'adorables petits interrupteurs MOM - OFF - ON qui devraient être bien pratiques pour les pompes. J'ai mis une chainette inox fixée sur un sandow à l'avant dans le tuyau de drainage dans les fonds , reste à trouver une pompe ad hoc car ce bateau a des infiltrations d'eau : chandeliers ? capots ? hublots ? 

 J'ai réussi à changer la vanne derrière la derive sans ébranler le passe coque , ouf !  Tout remonté au teflon. 

 Pour l'eau douce , j'ai presque fini  de relier par une vanne un réservoir sous l'arrière de la banquette gauche avec pompe electrique délivrant de l'eau à l'évier et aux toilettes à un autre réservoir situé dans l'arrière du coqueron arrière avec pompe d'eau sous pression pour la douchette de plate forme et des filtres avant les pompes pour tout çà . Je ne sais si çà marchera , le but est de ne pas tomber à court d'eau pour la douchette de cokpit. Quand la minette a fini de vider le réservoir de la douchette en se lavant les cheveux , on attend un jour pour l'éducation des masses , puis on tourne la vanne magique ...... 

 J'ai aussi viré tout le tableau electrique , dépassé les fils et fait plein de beaux trous ronds de 50 mm de diamètre dans les cloisons tout le long du bateau pour passer plus facilement les fils electriques , les fils d'instruments , etc... 

J'aime assez avoir un fil souple double gainé de deux fois 2,5 mm , étamé aux extrémités qui va directement de chaque consommateur d'énergie jusqu'au disjoncteur (de maison) correspondant du tableau electrique et un tableau electrique facilement amovible , idéalement sur charnière et avec plein de mou dans les fils derrière.   Pas très beau , pas très léger mais très fonctionnel et simple à réparer et entretenir. 

Maintenant que le mat et le portique à panneaux solaires sont montés , je peux installer le taud et j'ai une très bonne qualité d'ombre dans le bateau avec une bonne ventilation par monpetit taud phantome de capot avant , comme j'ai installé le support à barbecue , je me demande même si je vais le remettre à l'eau !

Bon , la semaine prochaine , POGO et photos pour les lazy jacks 

 Bonne soirée  

22 fev, CARTAHU 

 Merci beaucoup pour ces cotes

Je vais recopier çà sur ma plaque de contreplaqué , comparer avec l'autre plan et ensuite poser mon safran actuel sur la plaque , après je pense que je vais faire une moyenne !

 Sur mon golif , j'avais refait le safran en bois violet mais beaucoup trop compensé , impossible de lacher la barre au moteur, par contre le pilote auto (et le barreur) ne fatiguaient pas trop à la voile !

 Ce safran de dériveur sans aileron devant et avec un bord d'attaque en flêche inversée va faire un magnifique piège à bouts de nasse , il va falloir prévoir une fourche assez longue sur une extrémité de la gaffe pour dégager les orins. 

 L'idée de la défonceuse parait bonne pour respecter le profil , mais il faut sans doute un safran de largeur constante. Je pense qu'au rabot electrique en se guidant sur les plis du contreplaqué , on doit arriver à s'en sortir.

Bonne nuit et merci encore !

21 fev, CARTAHU 

 Un grand merci , mais il me semble qu'il y avait plusieurs articles sur les guindeaux , mais je vais chercher encore 

 

 

 Tiens , j'ai vu un aphaia tenté aussi par le lazy bag , on utilise beaucoup çà aux antilles , çà permet de ne pas hésiter à hisser la grand voile même pour une courte distance tout en la gardant relativement bien protégée des UV au mouillage sans effort le temps de la croisière.

 Il me semble que le spoints d'ancrage sont bien à mi distance entre tete de mat et barres de flêche et çà me fait penser qu'il faut que je mette deux pontets. 

 Pour ce qui est de percer le mat , il me semble que le profil de mat du fantasia est considérablement sur échantillonné quand je le compare avec celui de mon golif qui n'est pas encore tombé malgré son age respectable. 

 Par contre , j'ai des souvenirs (sur des bateaux plus gros) de lattes se prenant dans les lazy quand on envoie ou qu'on lache des ris , il faut vraiment être bien dans le lit du vent et bien surveiller ce qu'on fait.   

 L'emplacement des points d'ancrage est donc important , la longueur de la fermeture éclair en arrière aussi ou peut être qu'un système de crochets ou un transfilage serait plus fiable (il y a souvent des problèmes de fermeture éclair) . Je vais faire des photos et prendre les sections des lattes de catamarn de celui du pogo 8,50 qui est parait il pas mal conçu et comme j'aurai une semaine pour l'essayer.... L'inconvénient aussi , c'est que les lazy sont en général fixes et qu'on ne peut plus poser la bome sur les filières pour mettre le grand taud de mouillage (mais on peut toujours la déborder avec un hale bas de tangon) 

 Je suis aussi en train d'essayer de trouver une solution pour boucher le trou par lequel on introduit les coulisseaux dans le rail de mat pour qu'ils restent en place pendant toute la saison , la pièce d'origine ayant disparu.

 Bon courage et merci encore.  

 20 fev, CARTAHU 

 

 Hello

 

 

 A part çà mes travaux avancent doucement , ma cathédrale de panneaux solaires est en place de même que les nouveaux balcons arrière , le nouveau greement et le davier d'étrave. Le taud de route est en cours de fabrication.

J'ai réussi à retirer un tuyau plastique qui était noyé dans les fonds de mon dériveur lesté et qui devait à une époque drainer tous les compartiments ..... 

 

 

 Je vais sans doute le remplacer par un autre tuyau de drainage microperforé genre gardena pour les petites infiltrations avec une petite pompe à membrane , mais je ne sais pas si çà marchera. Et bien sur une grosse pompe de cale pour les grosses fuites.

 

 

 Je n'ai pas réussi à trouver de solution pour éviter à l'eau de stagner dans le fond du coffre de cockpit.

 

 

 Plein de trous à résiner partout dans les cloisons pour passer les tuyaux et les fils.

 J'ai réussi à démonter la vanne à l'arrière du puits de dérive sans ébranler le passe coque , ouf ! elle était bloquée et la poignée était cassée depuis longtemps 

 Reste encore à fabriquer le safran et à remettre en place la dérive et son axe. 

 

 Pour le safran , il y a un problème , les dessins que j'ai trouvé ne correspondent pas vraiment aux cotes de mon safran actuel qui semble d'origine

 

 

 Je voulais vérifier çà sur le site avant de constuire le safran (CTP stratifié et carbone sur les flancs avec trous de vis noyés dans la résine) , mais pas moyen d'accéder au site

 Je voulais aussi retrouver sur le site des idées pour la pose d'un guindeau pas trop protubérant , vraisemblablement sur une platine en pont dans le puits à chaine   stratifiée à la fois sur les bordés et sur la cloison arrière du puits à chaine et un capot de baille à mouillage un peu modifié pour loger le barbotin à axe vertical . 

 Du coup , le bateau ne sera surement pas à l'eau pour l'arrivée de ma copine dans 15 jours et on va encore faire du pogo !   

 

 

 Mais c'est un bon bateau aussi !

 Bon début de saison de croisière à vous

 

 D leprince   Cartahu

 

archives bloc-notes année 2010

 

archives bloc-notes année 2009

 

archives bloc-notes année 2008

 

archives bloc-notes année 2007

 

archives bloc-notes année 2006


Nous avons actuellement de gros soucis dans tous les ports de la baie ( Port-Crouesty, La Trinité, Port-Haliguen) à cause des épidémies de vols sur les bateaux. Tout y passe : winches (une trentaine d'Harken gros calibre démontés proprement à Port-Haliguen et La Trinité depuis novembre 2010), électronique, enrouleurs, hale-bas, gilets auto-gonflables, jumelles sans oublier les hélices dont les arbres sont sciés sur les bateaux à terre. Ne parlons pas des moteurs hors-bord, c'est par dizaines qu'ils disparaissent y compris sur les chantiers fermés. Et face à cela la SAGEMOR est totalement inerte, refusant toujours la mise en place de vidéo protection que nous réclamons depuis 5 ans dans les ports. Nous allons sans doute être obligés d'engager une campagne de presse. 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Catégorie : Bloc - Notes